Suez Véolia : Les méfaits de deux prédateurs

10 Février 2021

Les opérations des géants de l’eau sont tellement rentables qu’elles ont donné lieu à de multiples scandales de corruption.

Un des plus célèbres a été celui du marché de l’eau offert à Grenoble à la Lyonnaise des eaux qui avait valu au maire de cette ville, Carrignon, d’être condamné à quatre ans de prison ferme.

Les deux groupes Veolia et Suez sont partis à la conquête de la planète, pour imposer leur loi et leurs profits, ce que le gouvernement et la presse appellent : l’excellence française. Que ce soit en Europe ou dans le monde les deux groupes trustent les places de numéro 1 ou numéro 2 de leurs spécialités. Les plus gros scandales auxquels ces deux groupes ont été confrontés se situent dans les pays les moins riches, là où des millions de déshérités sont rassemblés. Développer la corruption, ramasser le moindre sou dans la poche de millions de pauvres, voilà leurs faits d’armes.

Leur comportement de sangsue a provoqué des révoltes exigeant leur départ. En Bolivie, après le scandale de Cochabamba, les faubourgs pauvres de la capitale La Paz se sont révoltés contre les méfaits de la Lyonnaise des eaux, en provoquant une véritable insurrection populaire. En Argentine ainsi qu’en Inde, les deux groupes ont sévi, provoquant d’importantes mobilisations pour faire casser les contrats qui rançonnaient des millions d’habitants. La liste de leurs méfaits s’étend à travers le monde.

L’État français n’est pas resté inactif face à cela. On a vu l’intervention du président de la République française en personne, Chirac en l’occurrence, pour demander le respect des contrats de ses protégés.

P. S.