La loi SRU non appliquée

27 Janvier 2021

Selon un communiqué du ministère du Logement publié jeudi 21 janvier, 53 % des communes astreintes à un certain quota dans la construction de logements sociaux ne le respecteraient pas. Si, entre 2017 et 2019, 485 communes ont atteint leurs objectifs, 550 ne les ont pas remplis.

La loi Solidarité et renouvellement urbain (loi SRU) de décembre 2 000 impose en effet aux communes de plus de 1 500 habitants en Île-de-France, et de plus de 3 500 ailleurs, d’arriver à 25 % de logements sociaux d’ici 2025. Or des communes riches, tel Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, préfèrent payer une amende plutôt que de construire des HLM. Si les pauvres devenaient trop voyants, elles craignent que cela nuise à l’image de la ville. En outre, cette population à faibles revenus rapporte beaucoup moins à la commune que les logements plus luxueux, ne serait-ce qu’en taxes foncières.

Les gouvernements peuvent multiplier les lois prétendument sociales, encore faudrait-il qu’ils se donnent les moyens de les appliquer, ce qui est le dernier de leurs soucis dans cette société où l’argent est roi. Ce n’est que par leurs luttes que les travailleurs ont pu améliorer leur sort, y compris pour obtenir des conditions de logement décentes.

M. L.