Vaccins : les maillons faibles du marché capitaliste

20 Janvier 2021

Le 15 janvier, Pfizer annonçait un retard de plusieurs semaines, finalement réduit à une semaine, dans la production de vaccins dans l’Union européenne.

Pour l’instant, en comptant le vaccin de Pfizer et celui de Moderna, seules 1,6 million de doses ont été livrées en France. La production européenne de Pfizer est concentrée principalement sur une seule usine, située en Belgique. Celle-ci n’ayant pas la capacité de faire face aux volumes de commandes à venir, l’entreprise y annonce des travaux, ce qui réduit temporairement sa production.

Il ne manque pas seulement des doses. La production de congélateurs ou encore la production d’ampoules capables de résister aux températures de conservation du vaccin sont aussi des maillons faibles de la vaccination. Chaque capitaliste calcule ses investissements, en fonction de ce qu’il estime le plus profitable pour lui-même et des risques pour ses capitaux.

À tous les maillons de la chaîne, depuis la recherche, ralentie par le cloisonnement entre laboratoires, jusqu’à l’injection des vaccins, la propriété privée des moyens de production freine les avancées de la médecine.

Charles Legoda