Tout ou presque pour les pays riches

13 Janvier 2021

Depuis le lancement des campagnes de vaccination dans le monde, on assiste à une course effrénée. Actuellement près de 7 milliards de doses de vaccins ont été précommandés et 3 autres milliards sont en voie de l’être.

Mais, dans leur très grande majorité, ces vaccins sont destinés aux populations des pays les plus riches, les USA, l’Union européenne, le Royaume-Uni, le Canada et le Japon ayant à eux seuls signé des accords pour près de 4 milliards de doses. D’autres grands pays comme l’Inde, le Brésil ou encore l’Indonésie ont eu les moyens de précommander quelque 2,4 milliards de doses. Pour les pays les plus pauvres de la planète il ne reste donc que des miettes…

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a donc demandé aux pays riches de cesser de passer des accords directs avec les laboratoires pharmaceutiques, afin d’empêcher la hausse des prix et de permettre aux pays les plus pauvres de disposer de vaccins. Elle propose de financer l’achat d’un milliard de doses pour vacciner gratuitement une partie de la population des 92 pays les plus pauvres, qui regroupent la moitié de la population mondiale. Mais pour financer ce fonds il manque 3,8 milliards d’euros.

Entre les pays impérialistes riches et les pays pauvres, le choix des laboratoires ira bien sûr d’abord vers ceux qui payent rubis sur l’ongle. Le virus tue, mais le capitalisme plus encore !

C. D.