General Electric : prime de licenciements

06 Janvier 2021

38,5 millions d’euros : c’est le bonus que va toucher en 2021 Larry Culp, le PDG de General Electric. Alors que le groupe va supprimer 13 000 emplois dans le monde, cela représente 3 000 euros par emploi supprimé. Et son pactole pourrait même atteindre 190 millions si la valeur de l’action du groupe monte au moins à 14 euros.

Culp aurait mis sa démission dans la balance pour obtenir ce tas d’or et les actionnaires du groupe le lui auraient accordé pour le garder. Un destructeur d’emplois de ce calibre, qui leur permet de multiplier les profits, cela se paye. Et cher !