Le congrès de Lutte ouvrière

29 Décembre 2020

Lutte ouvrière a tenu son congrès les 19 et 20 décembre dernier.

Il a bien sûr largement discuté des crises sanitaire et économique, et des problèmes qu’elles posent aux communistes révolutionnaires que nous sommes. Il a aussi été l’occasion de faire un bilan de l’activité de Lutte ouvrière au cours de l’année écoulée, de ses finances et de la diffusion de sa presse. Le congrès a aussi fait le bilan de la participation de Lutte ouvrière aux élections municipales de mars 2020, où elle a présenté 260 listes dans 240 communes, et envisagé les élections régionales de 2021, où elle compte également se présenter. Le congrès a également adopté une motion pour la candidature de Nathalie Arthaud à l’élection présidentielle de 2022.

Des représentants des organisations liées à Lutte ouvrière au sein de l’Union communiste internationaliste (trotskyste) se sont exprimés sur la situation dans leurs pays respectifs.

Des textes d’orientation sur la situation internationale, sur la crise économique et sur la situation intérieure étaient soumis à la discussion et au vote des délégués, textes que nos lecteurs pourront trouver dans la prochaine parution de la revue Lutte de classe. Le texte « Aujourd’hui comme hier, socialisme ou barbarie » (Lutte de classe n° 211, novembre 2020) était également soumis à la discussion et au vote. Tous ces textes ont été adoptés à l’unanimité des délégués.

Enfin, le congrès a élu les organes de direction de Lutte ouvrière : comité central et comité exécutif.