Centre financier – Bordeaux : coup de colère au Courrier

29 Décembre 2020

Au centre financier de La Poste de Bordeaux, la direction a programmé la suppression du service Courrier, qui est chargé d’organiser la collecte et la distribution de celui-ci entre les services internes, les bureaux de poste, les autres centres et les clients.

Il y a quelques années encore, chacun des vingt centres financiers du pays avait son service de courrier. En 2018, la direction nationale a décidé de les regrouper sur six centres seulement et de mutualiser leurs services. De ce fait le service de Bordeaux a regroupé plus de soixante salariés. Mais la direction de La Poste a pris la décision de ne garder qu’un seul service, à Orléans-La Source, pour tout le pays, et il est question qu’il soit à terme externalisé. Quoi qu’il en soit, plusieurs centaines d’emplois auront ainsi disparu.

Au fur et à mesure du départ des agents du Courrier, soit en retraite, en préretraite ou vers d’autres services, et alors qu’il n’en restait plus qu’une trentaine à reclasser à Bordeaux, l’ambiance était plutôt morose. Suite à un plan de promotions où trois postes étaient proposés au service Courrier, un seul a été pourvu alors que la plupart des agents ont des dizaines d’années d’ancienneté !

À six mois de la fermeture de leur service, mardi 15 décembre, la vingtaine d’agents présents ont donc vu rouge. Ils se sont déplacés en délégation auprès de la direction, qui était alors réunie en « comité emploi », pour déverser leur colère ! Après une bonne heure d’invectives, ils ont pu repartir la tête haute, la tenue du comité emploi de la direction ayant été bien compromise... De quoi retrouver une belle solidarité.

Sous prétexte de non rentabilité, le Groupe La Poste supprime ou sous-traite des pans entiers d’activités. À grands renforts de publicité, il se targue de 9 000 embauches en cette période de fin et début d’années – la plupart précaires pour la livraison des colis – alors qu’il est prévu 45 000 suppressions d’emplois pérennes dans les cinq ans à venir... Alors que La Poste fait des centaines de millions d’euros de bénéfices, aucun emploi ne doit être supprimé !

Correspondant LO