La prime gilets jaunes : oubliée !

22 Décembre 2020

Une prime défiscalisée, versée au bon vouloir des patrons, avait été mise en place il y a deux ans suite au mouvement des gilets jaunes. Il s’agissait pour le gouvernement de faire mine de répondre au problème du pouvoir d’achat en « encourageant » les patrons à consentir une aumône à leurs salariés.

Cette prime, dite prime gilets jaunes, ne pouvait en rien résoudre le problème de l’insuffisance des salaires. Mais en 2019, elle avait tout de même permis à près de cinq millions de salariés de toucher plusieurs centaines d’euros.

Pour 2020 Macron a durci les conditions d’attribution en soumettant cette prime à un accord d’intéressement.

Le montant versé cette année n’en a pas moins atteint les 2,3 milliards d’euros de janvier à septembre 2020, soit plus que l’année dernière. Il faut croire que le patronat et l’État ont trouvé qu’il leur en coûtait trop cher pour 2021. L’incitation fiscale à verser cette prime a carrément disparu du budget !