Démagogie antipauvres

22 Décembre 2020

Lundi 14 décembre, Nicolas Daragon, le maire LR de Valence, dans la Drôme, a fait voter un arrêté pour pénaliser les familles des délinquants mineurs en leur supprimant une partie des aides sociales.

En cas de rappel à l’ordre ou de condamnation d’un enfant pour des troubles, ou de refus des parents de répondre à une convocation, la mairie pourrait supprimer ses aides pour les frais de cantine, les tickets de transport ou les chèques sport et culture.

Ces mesures, qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles du Livre blanc de la sécurité du Rassemblement national sont sans doute faites d’abord pour séduire l’électorat réactionnaire. En ciblant les parents des familles populaires et en leur faisant la morale, ces politiciens bourgeois exonèrent un système social qu’ils défendent et qui devient de plus en plus violent et invivable pour les classes populaires.

Charles Legoda