Tereos – Nantes : les travailleurs se mobilisent

16 Décembre 2020

Face aux inquiétudes concernant leur emploi, les travailleurs de Tereos, à Nantes, ont fait grève mercredi 9 décembre.

Cette coopérative sucrière est en réalité un groupe mondial, implanté dans 18 pays sur tous les continents et employant plus de 22 000 travailleurs, dont 4 000 en France.

Alors que le groupe annonce un bénéfice net de 24 millions d’euros pour l’an dernier, après une perte de 260 millions sur l’exercice précédent, une partie des associés coopérateurs (des betteraviers et des agriculteurs) souhaiteraient fermer certains sites de production et donc y supprimer les emplois.

En réaction, les directions syndicales de Tereos ont lancé un appel à la grève tout en se positionnant comme de loyales partenaires face à la direction actuelle .

« Nous réitérons notre soutien à la gouvernance du groupe en place, qui grâce à sa stratégie a su valoriser les matières premières agricoles et développer l’emploi », écrivent-elles ainsi aux associés coopérateurs dans une lettre ouverte datée du 2 décembre.

Mais il n’est pas sûr du tout que les travailleurs ayant fait grève aient voulu soutenir l’actuelle direction et certains disent déjà : « Il serait temps de se bagarrer pour défendre nos propres intérêts ! »

Ils ont raison d’être méfiants et il est certain que les travailleurs de Tereos devront s’organiser par eux-mêmes pour déjouer les pièges tendus par la direction, actuelle ou future.

Correspondant LO