La Redoute – Wattrelos : pas touche à nos congés !

16 Décembre 2020

Mardi 8 décembre au matin, les travailleurs de La Redoute, à Wattrelos dans le Nord, ont appris que la direction voulait leur retirer trois jours de congés, pour cause de maintenance de l’usine. Avec la journée de solidarité, les deux jours de veille de fête, Noël et le Nouvel An, six journées de congés payés au total étaient retirés des compteurs.

La quasi-totalité de l’équipe du matin a donc débrayé pour montrer son mécontentement. L’équipe d’après-midi a remis ça avec une très grande partie des salariés en débrayage. Pour la première fois depuis longtemps, le site logistique s’arrêtait à plus de 95 %. Lors du débrayage, l’équipe du matin a voté la poursuite du mouvement dès le jeudi 10 décembre, jour de la réunion du CSE qui devait entériner la mesure.

Mercredi, alors que la mobilisation s’organisait pour le lendemain, la direction, par l’intermédiaire des agents de maîtrise, annonçait qu’elle prendrait ces trois jours sur la caisse de fonds de chômage qui existe encore à La Redoute. C’était un recul en bonne et due forme. À la réunion du CSE, la direction, qui n’a pas peur du ridicule, déclarait que grâce au dialogue social elle avait pu trouver un accord satisfaisant pour tous.

Ce recul, les travailleurs l’ont imposé grâce à leur unité et leur détermination, dans les débrayages qui étaient bien partis pour se poursuivre si la direction avait maintenu le vol des trois jours de congé.

Cette direction à l’offensive sur la discipline, les conditions de travail, les salaires, fanfaronne moins quand tous les travailleurs s’y mettent.

Correspondant LO