Marchés financiers : quand Warren rachète Buffett

02 Décembre 2020

Pour la première fois de son histoire, le groupe Berkshire Hathaway, dirigé par Warren Buffet a décidé de céder à la mode en vogue chez les financiers en rachetant ses propres actions pour en faire monter la valeur. Il a consacré 16 milliards de dollars à racheter ses propres actions, pour les détruire ensuite et en faire monter la valeur.

Le groupe vaut aujourd’hui 530 milliards de dollars à la Bourse, accumulant des parts dans de nombreux groupes industriels comme Lubrizol ou Duracell, passant de la joaillerie de luxe à l’assurance, et dernièrement de l’industrie pharmaceutique à des sociétés de négoce.

Celui qui reste considéré, à 90 ans, comme un expert de la spéculation par ses pairs avoue aujourd’hui son manque d’inspiration. Son groupe avait ainsi sous le coude 147 milliards de dollars de liquidités fin septembre. Mais, malheureusement selon lui, dans cette nouvelle étape de la crise, la Réserve fédérale, la banque centrale des États-Unis, a aidé les financiers et les grands détenteurs de capitaux à un point tel que les prix des actions sont maintenant trop élevés pour faire de bonnes affaires.

À l’image de la classe capitaliste, le pauvre Warren est ainsi contraint de dormir sur un trop gros matelas de dollars dont il ne sait que faire.

Gilles BOTI