Pologne : les femmes ont fait reculer le gouvernement

11 Novembre 2020

Mercredi 4 novembre, l’arrêt du Tribunal constitutionnel interdisant presque totalement l’avortement en Pologne, qui devait être publié au Journal officiel, a été suspendu.

Cet arrêt jugeait inconstitutionnel l’avortement en cas de malformation du fœtus, et aurait abouti à une interdiction presque totale de l’avortement en Pologne. Il n’aurait été permis qu’en cas de viol ou d’inceste, ou de mise en danger de la vie de la mère.

Si le gouvernement polonais a reculé, c’est de toute évidence suite au fort mouvement de colère qui a secoué tout le pays après le 22 octobre. Les manifestations n’ont quasiment pas cessé, même dans les régions rurales les plus progouvernementales de l’est et du sud de la Pologne. Elles ont visé également l’Église, qui a largement participé au climat réactionnaire, encore attisé lors de l’élection présidentielle en juillet dernier. Et elles ont réussi à stopper pour l’instant la surenchère réactionnaire qui avait amené le gouvernement à cette mesure.

C’est une claque pour les « barbares », comme les manifestantes et manifestants les avaient nommés, et c’est tant mieux !

Nelly MEYER