PSA Poissy : un patron averti

04 Novembre 2020

Les onze travailleurs du nettoyage de l’atelier Peinture de l’usine PSA Poissy ont changé d’employeur, passant de Derichebourg à ISS. En lisant leur nouveau contrat de travail, ils se sont aperçus qu’il leur manquait des primes, dont pour certains le 13e mois.

À cela s’ajoutait une inquiétude sur les emplois, car leur nouvel employeur, ISS logistique et production, a un plan de licenciements en cours. Lundi 2 novembre, les travailleurs concernés se sont réunis dans une salle de pause une demi-heure avant leur prise de poste. Ils ont décidé de ne pas prendre le travail tant qu’ils n’auraient pas de garantie sur le maintien de tous les emplois et le maintien de tous les salaires avec toutes les primes. La grève était votée à l’unanimité et les revendications mises par écrit.

Au bout de cinq heures de grève, la direction d’ISS a proposé un texte écrit indiquant que ces travailleurs n’étaient pas concernés par le plan de licenciements chez ISS, que tous les salariés étaient repris dans le cadre de la convention collective de la propreté, censée maintenir l’emploi et la rémunération, et que les heures de grève étaient payées.

C’est donc en ayant obtenu la garantie du maintien de tous les postes que les travailleurs se sont de nouveau réunis et ont voté la reprise du travail, satisfaits d’avoir réagi et d’avoir averti qu’ils seront vigilants sur les prochaines fiches de paye.

Correspondant LO