Vallées sinistrées : Macron fait du tourisme

14 Octobre 2020

Ne voulant pas manquer une occasion de se faire voir dans les médias, Macron s’est rendu le 9 octobre dans plusieurs des villages des Alpes-Maritimes ravagés par la tempête Alex.

Le président y est allé de son couplet de compassion, assurant les habitants du soutien de l’État. « On mettra les moyens, on sera là », a-t-il dit à Tende, ajoutant qu’il faut remettre en fonction cette « ligne de vie » que constitue le chemin de fer, et « réacheminer l’eau, l’électricité, la téléphonie ».

Macron s’est rendu sur place en hélicoptère, seul moyen d’accès vers ces zones sinistrées.

La conséquence a été, selon le communiqué d’Azur Hélicoptère, l’entreprise qui assure la liaison, que « les opérations aériennes [ont été] bloquées ce jour. Aucun hélicoptère civil [n’a pu] mener à bien sa mission aujourd’hui. Interdiction de survoler les vallées car visite officielle. » Il a donc été interdit de livrer l’eau potable et la nourriture qui font défaut aux sinistrés, et d’évacuer les habitants qui n’ont plus de toit pour les abriter.

Quant à l’électricité, le syndicat CGT Energie 06 a déclaré : « Nous avions prévu de réalimenter 2 000 foyers […] la préfecture n’a autorisé qu’une intervention pour réalimenter 800 foyers. »

Retarder les secours d’une journée pour se faire de la publicité, c’est tout ce que Macron a réussi à accomplir.

M.L.