Clinique du Parc Nantes : « Ramsay, usine à fric »

23 Septembre 2020

Mardi 22 septembre, les salariés de la clinique du parc (CDP) de Nantes, clinique privée spécialisée dans les soins psychiatriques, en étaient à leur douzième journée de grève et entamaient leur sixième jour consécutif.

Ils se battent pour une meilleure considération des soignants et pour une revalorisation de leurs salaires.

Une aide-soignante touche par exemple 1 150 euros nets par mois avec un week-end de garde malgré cinq ans d’expérience, une infirmière avec quinze ans d’expérience gagne 1 500 euros net par mois avec un week-end de garde également.

Le personnel gréviste réclame aussi l’amélioration des conditions de travail et le remplacement des départs en retraite et des arrêts maladie afin de continuer à prendre soin des patients dignement.

La clinique dépend du groupe Ramsay Santé, leader de l’hospitalisation privée en France, qui compte des milliers de salariés, et a un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d’euros. Visiblement, le groupe a largement de quoi satisfaire les revendications des grévistes. La lutte continue.

Correspondant LO