Retour au monde d’avant

16 Septembre 2020

La ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin vient de confirmer dans une lettre aux syndicats du secteur public que le jour de carence pour les agents atteints du Covid-19 serait maintenu, c’est-à-dire que le premier jour d’arrêt ne sera ni payé ni indemnisé. Il avait été provisoirement supprimé lors de l’épidémie et rétabli le 10 juillet. Pour le gouvernement, il n’était pas question de prolonger la mesure de suspension prise au début de la pandémie. Devant les protestations face à cette décision, le gouvernement a tout au plus laissé entendre que des ajustements seront possibles en fonction de la situation sanitaire.

Bien qu’elle soit difficile à mesurer, le gouvernement estime l’économie ainsi faite à environ 100 millions par an. Aux dépens des salariés de la fonction publique.