La facture pour les familles

26 Août 2020

Le 20 août, Jean-Michel Blanquer a rendu le masque obligatoire à l’école, à la charge des familles, pour les élèves de plus de onze ans. Cette décision fait reposer les frais de l’équipement de base contre le virus sur les revenus des familles, que la crise diminue déjà.

Qualifiés de « fourniture comme une autre » par le ministre, les masques portés à l’école coûteront en fait plusieurs dizaines d’euros par enfant chaque mois. Sur plusieurs mois, c’est bien plus que l’augmentation de 100 euros de l’allocation de rentrée scolaire que certaines familles ont touchée et avec laquelle le gouvernement a tenté de se couvrir.

À la facture supplémentaire, Blanquer a ajouté sa dose de mépris, en répondant aux revendications des organisations de parents, qui demandent la gratuité, par des études « au cas par cas », par famille, pour regarder « la réalité du problème ». C’est une variante de plus du discours moralisateur et culpabilisant que le gouvernement utilise depuis des semaines pour se défausser de la gestion de la crise sanitaire.

Gérer l’épidémie exigerait des mesures d’ensemble, de production et de distribution gratuite de masques pour tous, indépendamment de la loi du marché, des profits et de ce que chacun peut se procurer avec ses revenus.

Cécile Seyrig