Et à Dunkerque ?

26 Août 2020

À Beyrouth, l’explosion d’entrepôts remplis de nitrate d’ammonium a ravagé la ville.

À l’usine aussi, nous savons qu’un accident très grave est possible. Au quotidien, nous sommes amenés à voir des choses qui pourraient y conduire.

Cela a bien failli se produire il y a vingt-cinq ans, le 9 juin 1 995. À l’aciérie, une fuite d’acier au RHOB aurait pu avoir des conséquences si dramatiques que le journal des patrons de l’époque a titré « L’apocalypse n’a pas eu lieu ».
Eh oui, un drame apocalyptique peut se produire parce qu’ArcelorMittal préfère toujours ses profits à notre sécurité et à la sécurité de la population.
Jusqu’à quand ?

ArcelorMittal – Dunkerque