Alinea – Saint-Étienne : les Mulliez, milliardaires destructeurs d’emplois

26 Août 2020

Dans le cadre d’un appel national, tous les travailleurs du magasin Alinea de Saint-Étienne, des contrats étudiants jusqu’à la direction, étaient en grève ce samedi 22 août. Le patron, un des membres de la famille Mulliez, sixième fortune de France, a mis en faillite Alinea avant de racheter lui-même une partie des magasins.

Cette magouille, autorisée par une ordonnance toute récente de Macron, lui permet ainsi de se débarrasser à peu de frais de magasins jugés non rentables et de la dette qui va avec. À Saint-Étienne, 75 salariés vont être jetés au chômage et feront partie des 1 000 licenciements prévus en France.

L’inquiétude est grande, en particulier dans cette région ravagée par le chômage. L’une des salariées raconte que son mari a lui aussi été licencié il y a trois mois. Que vont-ils devenir ? Alors, les travailleurs réclament des primes de licenciement plus élevées car, pour le moment, seul le minimum légal est prévu, quelques milliers d’euros, même pour les plus anciens.

Lorsque Mulliez était venu, il y a moins de deux ans, visiter le magasin de Saint-Étienne, il l’avait vanté comme un modèle pour toute la France et donnait des « chers collaborateurs » à tour de bras. Or, comme le dénonce l’un des salariés, tout indique que le plan était déjà prévu. Les travailleurs sont les premiers concernés mais les derniers informés de ce genre de plan qui dévaste leur vie. Voilà pourquoi il faut exiger la fin du secret des affaires et le contrôle des comptes par les travailleurs eux-mêmes !

Correspondant LO