Accor : tout pour les profits

12 Août 2020

Dans une interview aux Échos, Sébastien Bazin, le PDG du groupe hôtelier Accor, expose sa stratégie d’économies sur le dos des travailleurs.

Les chiffres avancés reflètent la violence de la crise de l’hôtellerie : en avril, 90 % des hôtels du groupe étaient fermés et le chiffre d’affaires a reculé de 49 %. Cette crise est-elle la cause de ce plan d’économies ? Pas du tout répond le PDG : « Nous avons consommé moins de cash » et « nos quatre milliards de liquidités ont été préservés ». Le groupe est donc loin d’être à l’agonie et son PDG avoue : « Nous avions déjà, avant la crise, l’ambition de revoir notre organisation en profondeur et nous avons profité du fait que nous nous sommes retrouvés quasi à larrêt pour prendre le taureau par les cornes. » Il s’agit donc de faire encore plus de profits en économisant sur la masse salariale, c’est-à-dire de prendre prétexte du Covid-19 pour supprimer des emplois, le groupe parlant de 1 000 travail­leurs concernés par ces initiatives.

Quatre milliards sont donc dans les caisses, aux dires du PDG lui-même : il y aurait là de quoi préserver tous les emplois, et même augmenter les salaires !

K. B.