SNCF : décision inacceptable

29 Juillet 2020

Après un an de procédure disciplinaire, la SNCF vient d’obtenir le licenciement d’Éric Bezou, militant syndical de longue date sur la région de Saint-Lazare. Le prétexte de ce licenciement, s’être agenouillé devant sa hiérarchie pour protester contre la soumission qu’on exigeait de lui, est grotesque. L’inspection s’est d’ailleurs opposée à deux reprises à ce licenciement. Mais, véritable fait du prince, le ministère du Travail a choisi de désavouer l’inspection du travail et a permis à la SNCF de radier ce cheminot.

Ce licenciement fait partie de la guerre que la SNCF mène pour démolir les droits des travailleurs. En licenciant, sous les prétextes les plus futiles, nombre de militants ou de grévistes, elle cherche à intimider les dizaines de milliers de cheminots qui ont montré, en particulier lors de la dernière grève contre la réforme des retraites, qu’ils ne baissent pas la tête.

C’est bien l’intérêt de tous les travailleurs du rail de s’opposer et dénoncer ce licenciement arbitraire.

Christian BERNAC