Adama Traoré : un crime qui reste impuni

22 Juillet 2020

Le 18 juillet, une manifestation importante s’est déroulée à Persan et Beaumont, dans le Val-d’Oise, là où, il y a quatre ans, est mort Adama Traoré, suite à un plaquage ventral par des gendarmes, tout comme George Floyd aux États-Unis.

Depuis quatre ans, justice et police multiplient de prétendues expertises pour affirmer que la victime est morte parce qu’elle était déjà malade. Une expertise indépendante réalisée par quatre professeurs dit le contraire. Le procureur, qui a fait des déclarations mensongères, a été muté. Mais depuis quatre ans les gendarmes n’ont toujours pas été mis en examen. Cela légitime la colère des manifestants et leur slogan : « Pas de justice, pas de paix. »

J.F.