Guyane : les hôpitaux craquent

08 Juillet 2020

Avec 5 000 personnes contaminées sur une population de 300 000 habitants, la Guyane vit actuellement une accélération de l’épidémie de Covid-19.

L’évacuation de quelques patients vers la Martinique et la Guadeloupe ne suffit pas à éviter que les trois hôpitaux guyanais soient débordés.

Début juillet, un médecin de l’hôpital de Cayenne expliquait qu’à cause de la pénurie de personnel soignant, les patients infectés n’étaient même pas séparés des patients non-Covid, précaution qui serait élémentaire pour combattre la contagion. Il ajoutait qu’il manque 400 soignants en Guyane pour traiter correctement les malades. Le déclenchement du Plan blanc, le 5 juillet, qui permet de réquisitionner le personnel sur ses repos, ne peut pas compenser ce manque.

De son côté, Annick Girardin, qui était encore le 23 juin ministre de l’Outre-mer, a reconnu cette pénurie dramatique lors d’une visite en Guyane. Alors que l’inquiétude montait déjà, avec 2 800 cas « seulement », elle s’est voulue rassurante en déclarant que « l’État sera au rendez-vous » et a promis que 200 à 300 soignants rejoindraient la Guyane.

Deux semaines et 2 200 cas plus tard, les renforts envoyés par le gouvernement se résument pour l’instant à quelques dizaines de personnes et un préfet chargé de coordonner de trop faibles moyens.

Lucien DÉTROIT