Nouvelle parution

24 Juin 2020

Une industrialisation à pas de tortue

Entre la prise de la Bastille en 1789 et l’édification de la tour Eiffel un siècle plus tard, la France est devenue un pays industriel. Mais ce développement fut lent, alors que la bourgeoisie britannique réalisait une véritable révolution industrielle, et qu’États-Unis et Allemagne connaissaient des développements fulgurants.

La France comptait au 19e siècle nombre d’inventeurs, d’innovateurs et d’entrepreneurs, une masse importante de capitaux y était disponible. Sa population était, au début du siècle, la plus importante du continent après celle de la Russie.

Le livre décrit les conditions de ce développement, dans lequel intervenaient l’héritage de la Révolution de 1789 et le poids social de la paysannerie, les atermoiements des capitalistes français, leurs hésitations face à l’investissement industriel et leur attirance pour la rente, sous l’aile protectrice de l’État.