Mépris et restructuration pour les “héros”

19 Mai 2020

Plusieurs centaines de soignants – des aides-soignantes aux médecins – de l’Hôpital Nord de Saint-Étienne se sont réunis jeudi 14 mai dans le hall pour crier leur colère. Après plus de deux mois de crise sanitaire où tous se sont dépensés sans compter, la direction a décidé de les remercier en accélérant les restructurations.

Ces décisions, prises sans concertation et que le personnel a apprises par des rumeurs, ne passent pas. Les travailleurs refusent les explosions d’équipe ou les changements d’affectation, et redoutent des suppressions de lits ou des non-renouvellements de CDD.

Suite à cette mobilisation, la direction a assuré qu’il n’y aura pas de suppression de postes. Les soignants ne lui font pas confiance et, le lendemain, ils étaient à nouveau aussi nombreux à se réunir, exigeant au moins que les promesses de la direction soient mises par écrit, ce qu’elle refuse pour le moment. Ils sont donc déterminés à poursuivre leur action tant qu’ils n’auront pas eu gain de cause.

Comme dit un médecin : « La direction fait applaudir les soignants à 20 heures pour ensuite nous mépriser, cest lamentable. » Il faudra continuer à se mobiliser pour faire ravaler à la direction les sales coups qui n’ont pas attendu longtemps avant de recommencer à pleuvoir.

Correspondant LO