Hypermarché Carrefour – Rennes-Alma : pas d’accord avec la direction

19 Mai 2020

Samedi 16 mai, une vingtaine de salariés, principalement des caissières, ont débrayé pendant deux heures afin de dénoncer la façon dont se déroule le déconfinement au sein du magasin Carrefour de Rennes-Alma.

Depuis deux mois, les employés travaillent dans une ambiance stressante avec l’angoisse de ramener le virus chez eux. Si aucun cas de contamination n’a été détecté, la fatigue en revanche est bien présente.

C’est dans ce contexte que la direction a décidé de modifier les horaires de fermeture en revenant dès le 11 mai à ceux d’avant le confinement, c’est-à-dire 21 h 30 au lieu de 19 heures.

Cette précipitation a été très mal reçue par les caissières alors que la nouvelle organisation du travail permettait au moins aux salariés de rentrer chez eux plus tôt et ainsi de décompresser, après des journées de travail d’autant plus fatigantes que le sous-effectif est permanent.

À cette décision s’est ajoutée celle de maintenir l’ouverture du magasin le 8 mai, un jour férié placé en pleine période de confinement, au mépris des consignes du personnel soignant.

Le 16 mai, les travail- leuses se sont rassemblées devant la surface de vente pour protester.

Elles ont profité de l’interview par un journaliste local, que la direction a voulu empêcher de les rencontrer, pour raconter leur quotidien au travail et dénoncer les tentatives d’intimidation.

Ce mouvement est un encouragement à refuser de se taire face à des directions qui n’ont d’autre but, même dans cette période, que les profits.

Correspondant LO