TNT – Tremblay-en-France : les travailleurs se mobilisent

13 Mai 2020

À l’agence de Tremblay-en-France, des travailleurs de l’entreprise de transport de paquets TNT se sont mobilisés mercredi 6 mai dans le cadre d’un appel national pour réclamer la prime liée à la pandémie de Covid-19.

La direction refusant de donner cette prime, des salariés ont débrayé quelques heures par équipe. Ils réclament le versement de la prime à tous les collègues, en chômage partiel, en arrêt maladie ou au travail, conscients qu’ils sont tous dans la même galère face aux actionnaires du groupe FedEx dont fait partie TNT.

À la place de la prime, la direction ose leur proposer un t-shirt avec leur propre photo ! Mais le mépris ne s’arrête pas là. Pour justifier son refus, la direction se défausse en prétendant que ceux qui ont travaillé pendant le confinement étaient volontaires.

Les raisons d’être en colère ne manquent pas. Au début du confinement, la direction a contraint certains collègues, qu’elle a jugés à risque, à se mettre en arrêt de travail.

Résultat, pour certains d’entre-eux la paie a été dérisoire à cause des retards importants de versement de la Sécurité sociale. L’une d’elles a touché à peine plus de 300 euros, la direction refusant de faire l’avance du salaire pour l’ensemble des travailleurs concernés.

À cela s’ajoutent les inquiétudes après la mort fin mars d’un collègue intérimaire du site FedEx de Roissy, touché par le virus. En effet, les travailleurs du site de Tremblay n’ont même pas été avertis quand un de leurs collègues est tombé malade.

Les travailleurs de TNT sont décidés à se mobiliser à nouveau pour obtenir la prime pour tous.

Correspondant LO