Ryanair : pour maintenir les emplois, il faut prendre sur les profits !

05 Mai 2020

La compagnie aérienne Ryanair, qui comprend 19 000 salariés, prévoit 3 000 suppressions d’emplois dans les prochains mois, principalement parmi les pilotes et le personnel navigant.

Les avions de Ryanair sont à l’arrêt au moins jusqu’au mois de juillet. Le PDG Michael O’Leary avait annoncé une diminution de 50 % de son propre salaire pour avril et mai, qui sera finalement prolongée jusqu’à mars 2021. Cela ne devrait pas le mettre sur la paille, alors que sa fortune est estimée à plus d’un milliard de dollars.

Mais cela ne sert qu’à faire accepter aux travailleurs des sacrifices qui auront, pour eux, des conséquences autrement plus graves. La direction a annoncé plus de 3 000 suppressions d’emplois, et ceux qui resteront se verront imposer des congés sans solde, ou des baisses de salaire de 20 %.

Ryanair envisage une perte nette de 100 millions d’euros entre mars 2020 et mars 2021. Mais la compagnie a réalisé près d’un milliard de bénéfices en 2018, et à peu près autant en 2019. En prenant sur ces bénéfices passés, il y aurait largement de quoi maintenir emplois et salaires.

Hélène COMTE