Le personnel mis sous pression

05 Mai 2020

Chez Airbus, la reprise est à l’ordre du jour dans les bureaux. Mais comme il faut tout de même respecter les règles sanitaires, il est question d’équipes blanche, rouge, bleue, qui alterneraient travail sur site certaines semaines, et télétravail les autres…

Dans les ateliers, après avoir été bienveillant avec les premiers volontaires afin de rassurer, les vieilles habitudes de « management » reprennent. Sur la chaîne de montage A350, les entretiens annuels continuent. Pour certains chefs, le but est clairement de déterminer les motivations professionnelles et le niveau « d’esprit d’entreprise » des ouvriers. Cela s’appelle la « people review ». Lors d’une réunion générale de secteur, l’OL (le chef des chefs d’équipe) a dit que cela servirait en cas de plan social !

Dans un autre secteur, où il n’y avait pas eu beaucoup de « volontaires » les semaines précédentes le DPL (au-dessus de l’OL) a menacé collectivement les travailleurs et promis de les convoquer un à un pour discuter de leur « attitude irresponsable ». En réalité il cherche à mettre dans la tête des salariés que ceux qui sont restés confinés sont des fainéants, une grossière tentative de division qui ne prend pas.

Correspondant LO