Inspecteurs du travail : une suspension scandaleuse

22 Avril 2020

La ministre du Travail a décidé de suspendre un inspecteur du travail de la Marne, Anthony Smith, pour son action concernant la protection des travailleurs en activité. Il avait en particulier mis en garde une entreprise de service, qui envoyait des aides à domicile chez des personnes âgées sans les protections indispensables.

Depuis le début de la crise sanitaire, « l’orientation du ministère du Travail est la poursuite de l’activité économique à tout prix et quel qu’en soit le coût pour les salariés », a dénoncé la CGT, qui « exige le retrait immédiat de la mise à pied d’Anthony Smith ». Une pétition en ligne appelle à l’abandon des poursuites sur le site change.org.

Anthony Smith, par ailleurs militant syndical et responsable national de la CGT, n’a fait que remplir son rôle. Mais dans le contexte actuel, cela va à l’encontre de la politique de Macron qui veut imposer dès le 11 mai le déconfinement et la reprise du travail à tous les salariés, au risque de leur faire attraper le virus et de propager l’épidémie. En s’attaquant à Anthony Smith, Pénicaud entend faire un exemple pour intimider tous les inspecteurs du travail qui voudraient faire respecter des règles élémentaires de protection.

Au-delà de ce cas, les syndicats CGT, SUD, FSU et CNT reprochent au ministère de faire passer avant tout « la continuité de l’activité ».

Voici un exemple du « monde d’après » dont parle Macron, où la bourgeoisie, sous prétexte de crise économique, voudra imposer des semaines de travail à rallonge, la perte de congés ou de jours fériés. C’est dans ce contexte de nouvelles attaques qui se préparent contre le monde du travail qu’il faut interpréter la sanction contre cet inspecteur.

Lutte ouvrière exprime sa solidarité complète avec Anthony Smith et nul doute que de nombreux travailleurs partagent cette indignation.

Lien vers la pétition en ligne

Étienne HOURDIN