Allard-Emballage – Aubigné-Racan : la grève fait reculer le patron

22 Avril 2020

Mardi 14 avril, les salariés des quatre sites du groupe Allard-Emballage, spécialisé dans l’emballage alimentaire, dont ceux d’Aubigné-Racan dans la Sarthe et de Compiègne, ont obtenu gain de cause après une grève débutée le vendredi précédent à cause d’un manque d’équipements de sécurité sanitaire en pleine épidémie du Covid.

À Aubigné-Racan, la direction a cédé, alors qu’il n’y avait aucun moyen de protection, ni gel hydroalcoolique ni produits désinfectants sur les postes dans les ateliers. Elle s’est aussi engagée sur le nettoyage quotidien des parties communes et notamment des sanitaires qui, depuis cinq ans, n’était plus assuré par un service de ménage mais par les ouvriers, en plus de leur travail.

À l’échelle du groupe ont aussi été accordés deux jours de congés supplémentaires et 600 euros net de prime exceptionnelle de pouvoir d’achat pour compenser les pertes de salaire liées à la grève.

Dans l’usine de la Sarthe qui tourne sept jours sur sept, le fait que la grève ait été suivie par une majorité des ouvriers, 42 sur l’ensemble des 73 salariés du site, a contribué à son succès en faisant stopper toute l’activité. Elle a été aussi l’occasion de se faire respecter et d’obliger une direction arrogante à en rabattre. Tous avaient en tête les propos tenus par le directeur lors d’une réunion du CSE de groupe, les traitant de « tire-au-flanc » , propos qui ont contribué à déclencher le mouvement.

Cette expérience de lutte a aussi permis à un groupe de grévistes soudés de se constituer, démontrant par leur détermination que dans les petites entreprises aussi, l’arme des travailleurs c’est la grève !

Correspondant LO