Interdire les licenciements viraux ? Et quoi encore !

18 Mars 2020

Après avoir entendu Macron assurer que les salariés ne pâtiraient pas de la crise, la ministre du Travail Pénicaud aurait prolongé sa pensée en demandant au patronat de procéder à « zéro licenciement ».

Le gouvernement voulait-il réintroduire l’autorisation administrative de licencier voire, horrible parole, imposer l’interdiction des licenciements ? Il y a eu alors un peu de panique dans les rangs du patronat.

Interrogé à ce propos, le Premier ministre s’est donc empressé de préciser qu’il n’en était pas question. Empêcher un capitaliste de licencier un travailleur s’il en voit l’utilité, le profit ou même s’il lui en prend le caprice ? Vous n’y pensez pas !

Cela montre le peu de foi qu’il faut accorder aux garanties promises par le gouvernement quant aux salaires et aux emplois menacés par cette crise. Mais quel travailleur y croyait de toute façon ?

P G