Groupe PSA : la production arrêtée… mais pas à cause de la santé des salariés

18 Mars 2020

La direction du groupe PSA a annoncé, lundi 16 mars, l’arrêt de la production de ses usines en France. Tout le monde a fait le lien avec la crise sanitaire, mais la santé publique et celle des travailleurs de PSA n’étaient pas sa préoccupation. La principale raison de cet arrêt de production est que les sous-traitants ne sont plus en mesure de livrer les pièces aux usines terminales. Jusqu’au bout, la direction a cherché à faire tourner ses usines pour produire le maximum de voitures et sauver ses profits. Dans son usine de Mulhouse, en pleine pénurie de masques, la direction avait même, un temps, envisagé d’en donner aux ouvriers sur chaîne.

Quant aux sites tertiaires de recherche et de développement, ils restent ouverts pour les techniciens et les ingénieurs qui ne peuvent recourir au télétravail.

C’est la même chose pour l’énorme site de pièces détachées de 3 000 travailleurs de Vesoul, obligés à travailler pour livrer les pièces détachées aux garages, malgré l’impossibilité de respecter les mesures de sécurité.

Face à la crise sanitaire la direction de PSA est irresponsable, préférant jouer son propre jeu et n’ayant comme objectif que de protéger les profits des actionnaires.

Correspondant LO