Espagne, à Airbus – Getafe, la production arrêtée sous la pression

18 Mars 2020

Alors que l’épidémie de coronavirus se répand dans le pays, les travailleurs avaient des raisons de s’inquiéter.

Comment ne pas craindre la contamination quand on travaille dans un atelier où les pièces passent de main en main tout au long de la journée, alors que les vestiaires sont partagés par 5 000 travailleurs collés les uns aux autres !

À l’usine Airbus – Getafe,à Madrid, les délégués syndicaux ont fait le tour des ateliers vendredi 13 mars pour que tout le monde rentre chez soi, ce qui a été fait. Malgré les plaintes faites par le comité d’entreprise au ministère de la Santé, la direction continuait à vouloir faire venir les travailleurs pour produire et à proposer des plans d’organisation du travail plus absurdes les uns que les autres. Le 16 mars, l’entreprise était encore ouverte et les délégués ont à nouveau fait le tour des ateliers pour inciter les travailleurs à rentrer chez eux.

Finalement, mardi 17 mars, l’entreprise a annoncé l’arrêt de la production. Mais pour une semaine seulement. Pour plusieurs travailleurs, c’est déjà trop tard car il y a déjà plusieurs dizaines de cas dans l’entreprise. Mais la direction n’abandonne pas son idée de faire revenir du monde la semaine prochaine. Il faudra toute la vigilance des travailleurs et des syndicats pour s’y opposer.

Correspondant Voz Obrera (UCI)