Les (v)idéaux de Griveaux

19 Février 2020

Benjamin Griveaux aura été le modèle du politicien macroniste, sous-genre du politicien tout court. On sait grâce aux médias qu’il est féru de communication et qu’il maîtrise les nouvelles technologies, il l’a d’ailleurs brillamment démontré. Passé chez les Jésuites, il y a visiblement appris à mentir, mais pas assez bien pour rester porte-parole du gouvernement. Arrogant, méprisant les petites gens qu’il a publiquement qualifiés comme « ceux qui fument des clopes et roulent en diesel », il est aussi connu pour injurier ceux qui lui font de l’ombre dans son propre parti. Comme ses collègues et ennemis, il n’a pas d’idéal mais de simples réflexes d’arriviste.

Toutefois il ne faut pas être injuste. Ayant sans doute entendu qualifier l’équipe Macron de « gouvernement de branleurs », Griveaux a fait ce qu’il a pu pour se montrer à la hauteur.

P.G.