BPCE : Caisses d’épargne…surtout les salaires

19 Février 2020

La Caisse d’épargne prévoit de remplacer certains de ses salariés, dans les zones rurales, par des conseillers bancaires ayant le statut d’autoentrepreneur.

Dans bien des réseaux bancaires, les conseillers sont déjà payés à la commission, en plus d’un salaire fixe pas toujours joufflu. À partir de juin, dans les Caisses d’épargne de Bretagne-Pays de la Loire, ces nouveaux précaires seront donc même privés de salaire.

Pourtant le groupe BPCE, à la tête des Caisses d’épargne, n’est pas en difficulté : au quatrième trimestre 2019, il a annoncé 7,8 % de croissance de ses revenus et 3 milliards d’euros de résultat net pour l’ensemble de l’an passé.

Lucien DÉTROIT