SNCF – Rennes : un couac dans le rituel de la direction

12 Février 2020

Mardi 28 janvier, c’était la traditionnelle galette des rois au Technicentre industriel de Saint-Jacques-de-la-Lande : au programme de cette grand-messe, un discours de la directrice, les remises de médailles et les résultats de son challenge des « meilleurs améliorateurs ».

Heureusement, des travailleurs avaient choisi de perturber le bel ordonnancement de la cérémonie et d’y prendre la parole. La direction, surprise de l’initiative, a dû laisser faire. En colère contre les bas salaires et le manque d’embauches, ils ont dénoncé aussi la direction pour l’appui qu’elle donne à l’attaque du gouvernement Macron contre les retraites, usant de tous les arguments pour laisser entendre que les cheminots seraient préservés des mesures de cette « réforme ». Enfin, les perturbateurs ont souligné le fait que, si la direction manquait de respect envers les travailleurs du Technicentre, cela ne datait pas d’hier.

Une fois ces choses dites, et applaudies dans l’assistance, bon nombre de présents sont repartis sans même goûter un bout de galette. Cette année au moins, pour la direction, elle n’aura pas été du gâteau.

Correspondant LO