Lycée Einstein – Essonne : grève contre les E3C

12 Février 2020

Jeudi 6 janvier, au lycée Albert-Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne, un groupe de professeurs s’est mis en grève contre les conditions de passage des nouvelles épreuves en contrôle continu du baccalauréat.

Les élèves avaient déjà protesté contre cette réforme, en bloquant leur lycée une première fois le 27 janvier. Ensuite, à plusieurs reprises, ils ont tenté de le refaire pour montrer leur colère. Certains avaient même été exclus du lycée pour avoir posé un cadenas sur les grilles ou simplement pour leur proximité avec des élèves l’ayant posé.

Le 6 février, jour des épreuves, ils ont vu débarquer en nombre des membres du rectorat, ainsi que la police armée de flash-balls. Des lycéens ont encore une fois refusé de passer l’épreuve du jour, montrant leur détermination en restant toute la matinée devant leur établissement. Pendant ce temps, la police filtrait les entrées des élèves et du personnel. Certains élèves sont donc arrivés avec vingt minutes, une heure de retard, et ceux qui ont passé leurs épreuves l’ont fait avec la pression de la police, la menace d’un zéro sur vingt en cas de non-présence, le stress du retard, sans oublier la fumée d’un fumigène explosé en pleine épreuve à proximité des salles.

Un groupe d’une dizaine d’enseignants a alors décidé la grève, en soutien aux élèves et à une de leurs collègues, convoquée pour les surveillances et gréviste elle aussi. Élèves et enseignants se montrent solidaires face à une réforme que le ministère tente de faire passer à tout prix.

Correspondant LO