Les avocats ne lâchent rien

12 Février 2020

Le mouvement des avocats contre le système des retraites que veut imposer le gouvernement dure maintenant depuis un mois.

Les dernières propositions de la ministre de la Justice ne les ont pas convaincus. Le 7 février, ils ont revoté à l’unanimité la poursuite du mouvement.

Dans une lettre adressée le 5 février au Conseil national du barreau (CNB), la garde des Sceaux Nicole Belloubet faisait quelques concessions : il n’y aurait pas de doublement des cotisations avant 2029 et une hausse progressive jusqu’en 2040, mais l’intégration sera maintenue dans le futur système dit universel. Le doublement annoncé du taux de cotisation, de 14 % à 28 %, pourrait être fatal pour les avocats et les cabinets les plus modestes.

Le CNB, qui regroupe les 70 000 « robes noires », a voté en assemblée générale la poursuite du mouvement de grève. Une grande partie des procédures judiciaires ont ainsi été bloquées, selon la mobilisation locale des avocats.

Tandis que le Premier ministre a reçu une délégation des avocats, la ministre de la Justice répète en boucle : « Il faut savoir terminer une grève ». Visiblement, cela ne suffit pas à y mettre fin.

Jacques FONTENOY