PMA – Marseille : le chrome-6 empoisonne

05 Février 2020

Des rejets de chrome-6 ont été découverts par les équipes qui vérifiaient le ruissellement des eaux d’un tunnel SNCF.

Les doses trouvées dans les eaux sont considérables. Le chrome-6, ou chrome hexavalent, produit utilisé dans les traitements de surface, est cancérigène et extrêmement toxique.

Le journal La Provence du 29 janvier a montré comment ce produit s’était répandu dans le sol, à partir de la fêlure d’une cuve enterrée. La nappe phréatique du quartier Saint-Louis à Marseille Nord, dans le 15° arrondissement, aurait été polluée. Cette cuve ne serait pas seule en cause, mais aussi d’autres rejets provenant d’une usine de traitement de surface, PMA, sous-traitante d’Airbus pour qui elle traite des pièces.

En se répandant dans la nappe phréatique, le chrome-6 empoisonne les nombreux captages destinés à arroser les jardins. Plus grave encore, des dizaines d’ouvriers de cette usine ont été en contact permanent avec ce produit et vont peu à peu payer le prix de cet empoisonnement.

Le film Erin Bro­cko­vitch, seule contre tous, réalisé par Steven Soderbergh avec Julia Roberts, a montré le combat d’une femme précisément contre le Chrome-6, dans une ville de Californie.

Aujourd’hui, ce sont les ouvriers de PMA et les habitants de ce quartier de Marseille qui sont menaçés par ce poison.

Correspondant LO