Mr Bricolage – Beauvais : une journée ensemble contre la direction

05 Février 2020

Mercredi 29 janvier, 48 des 51 salariés du Mr Bricolage de Beauvais-Allonne étaient en grève contre la fermeture de leur magasin, programmée pour le mois de juin.

Le magasin fait partie d’une série de six, que l’enseigne compte liquider à travers son plan Rebond, dont la presse dit que c’est « un mal social pour un bien économique » grâce auquel, selon le journal La Tribune, ses actionnaires ont retrouvé le sourire. Pour les salariés, c’est plutôt la colère !

La chaîne compte quelque 300 Mr Bricolage et 400 Briconautes en France, et 780 unités à l’international. N°4 du bricolage, elle vient de reprendre treize magasins Bricorama.

Après avoir vécu trente départs non remplacés ces dernières années, les salariés de Beauvais n’acceptent pas d’être jetés à la rue et dénoncent le mépris avec lequel leur direction les considère. « Sur Internet, le groupe dit que des repreneurs seraient intéressés, mais à nous, on ne nous dit rien » ; « On nous baratine, un jour c’est la fermeture, un autre jour c’est la reprise. » Les locaux sont loués 80 000 euros par mois. Un repreneur serait intéressé… mais à condition que le loyer soit révisé. Le bailleur veut bien baisser son loyer, si la municipalité diminue ses taxes ! Les salariés ne veulent pas faire les frais de cette partie de poker menteur.

De plus, la direction leur demande de travailler comme si de rien n’était ! Trop c’est trop, et ils se sont mis en grève en bloc mer­credi 27 janvier. Le lendemain de la grève, la direction leur a dit que cette journée de grève lui avait fait perdre 26 000 euros, soit 500 euros par salarié. « Il faudra qu’on recommence », en ont conclu plusieurs d’entre eux.

Correspondant LO