Lycée Malherbe – Caen : colère contre les E3C

05 Février 2020

Depuis le 5 décembre les élèves et professeurs du lycée Malherbe de Caen se mobilisent contre la réforme des retraites, mais aussi maintenant contre les épreuves E3C du nouveau baccalauréat.

Ce sont surtout les élèves de première, la première génération à subir cette réforme, qui sont en première ligne sur ce sujet.

La mise en place des épreuves s’est faite de façon scandaleuse et bâclée, à tel point que de nombreux professeurs ont refusé de choisir les sujets et ont demandé leur annulation. Mais le rectorat ne comptait pas s’arrêter pour si peu.

Les épreuves ont donc eu lieu jeudi 30 janvier au matin. Il fallut, pour les surveiller, faire appel à des parents d’élèves volontaires. Et les sujets imposés par le rectorat correspondaient à des parties qui n’avaient pas été étudiées en classe par les élèves ! Ces derniers sont sortis des épreuves en constatant à quel point le gouvernement et le rectorat sabotent sans scrupules leur avenir. Plusieurs dizaines se sont rassemblés et sont partis en cortège à l’intérieur du lycée, en passant par l’administration pour secouer un peu le proviseur, puis par le self-service, à l’intérieur duquel ils ont fait des interventions, expliquant la situation aux autres élèves. Les sujets ont ensuite été symboliquement brûlés dans la cour de récréation.

En tout cas, si l’État ne veut plus dépenser pour apprendre des choses aux lycéens, ces derniers trouvent eux-mêmes le chemin de l’apprentissage de la lutte collective. Ce n’est peut-être qu’un début dans cette voie.

Correspondant LO