États-Unis : enfance sans logement

05 Février 2020

Sur les 50 millions d’élèves des établissements d’enseignement public américains, plus de 1,5 million ont été sans domicile fixe à un moment donné de l’année scolaire 2017-2018, d’après le rapport d’un organisme officiel.

Certains ont été ballotés de logement en logement, s’entassant chez des amis ou de la famille, au gré des possibilités de parents ayant perdu leur maison, pour causes financières ou climatiques (ouragans, incendies). D’autres, plus de 100 000, ont dormi dans une voiture ou un immeuble abandonné, parfois à la rue.

La crise de l’addiction aux opioïdes, qui a provoqué des décès de jeunes parents, a rendu des enfants orphelins. Les autorités, qui coupent les budgets sociaux, ne se soucient pas toujours de les prendre en charge.

Quelles que soient les causes, le nombre d’élèves SDF a doublé depuis 2005 aux États-Unis, le pays le plus riche du monde. Cela reflète la dureté d’une société dans laquelle les logements sont des marchandises de plus en plus chères, et inabordables pour une partie croissante des classes populaires.

Lucien DÉTROIT