La Poste – Rennes : acharnement contre un facteur

29 Janvier 2020

La direction de La Poste menace Patrick, facteur de Rennes-Crimée, de trois mois de mise à pied sans salaire.

À plusieurs reprises, celui-ci a dénoncé les pressions de la hiérarchie voulant lui imposer une aggravation de ses conditions de distribution de courrier, de ses horaires de travail et un changement de bureau, alors même qu’il a 62 ans et qu’il est reconnu travailleur handicapé.

De fait, La Poste lui reproche son insubordination, l’oubli un jour de son casque de vélo, ainsi que le reste de six lettres dans son casier ! La médecine du travail est intervenue plusieurs fois auprès de sa hiérarchie, pour demander que l’on tienne compte de ses problèmes de santé et qu’on ne lui impose pas de changement de ses conditions de travail. La direction de La Poste n’en persiste pas moins dans son acharnement.

Un rassemblement de soutien à ce facteur, le jour de son conseil de discipline, est organisé par les syndicats SUD et CGT jeudi 30 janvier à 14 h, devant la direction départementale à Rennes.

Correspondant LO