Hôpital de Meulan : dignité, respect, bienveillance

29 Janvier 2020

Une des pancartes improvisées par le personnel du Chimm, l’hôpital de Meulan-Les Mureaux, dans les Yvelines, lors du rassemblement organisé le 27 janvier, affichait ces trois mots en forme de revendication.

La directrice de l’établissement, qui avait annoncé un discours de bons vœux ce jour-là à 16 heures, a tout annulé. Elle a récolté en échange, sous ses fenêtres, un rassemblement d’une centaine de salariés et militants syndicaux venus exprimer leurs vœux à eux.

Et elle a dû en entendre des vertes et des pas mures car, outre les conditions de travail déplorables et le manque de personnel dans tous les services de ce petit établissement indispensable dans une ville populaire, les revendications des travailleuses de l’Ehpad voisin sont venues s’ajouter au chœur des mécontents.

Comme le proclamaient les pancartes, tout fait défaut, depuis les salariés en suffisance pour assurer soins et dignité aux patients et aux pensionnaires, jusqu’aux gants à la bonne taille et aux serviettes de toilette.

À part une annonce d’embauches et de crédits supplémentaires, mais ce n’était visiblement pas d’actualité, la directrice d’établissement n’avait en effet pas grand-chose à répondre !

Correspondant LO