Université Gustave-Eiffel : "Fac ouverte aux enfants d’ouvriers !"

22 Janvier 2020

Lundi 20 janvier, à l’université Gustave-Eiffel de Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, les vœux de la direction ont été troublés par une cinquantaine d’étudiants, enseignants, chercheurs ou ouvriers, arrivés en masse dans la salle en chantant : « On est là ! Pour l’enseignement supérieur et pour un monde meilleur, on est là ! »

La joyeuse troupe s’est installée à la tribune en déployant deux banderoles, et une dizaine de manifestants ont pris la parole au micro, formulant leurs vœux pour 2020 en commençant leur phrase par : « Moi, président de l’université ». Tour à tour ont été dénoncés la collaboration de la faculté avec des entreprises comme Google, le mépris des directeurs, la baisse de moyens dans la recherche et dans l’éducation, les bas salaires du personnel, la précarité étudiante… sans oublier la réforme des retraites.

L’auditoire, surpris, a écouté attentivement les prises de parole. Le slogan « Fac fermée aux intérêts privés ! Fac ouverte aux enfants d’ouvriers ! », scandé en chœur, a provoqué bien des sourires émus. Enfin, le slogan « Ne nous regardez pas, rejoignez-nous ! » a décidé une dizaine de personnes, qui après hésitation ont rejoint les manifestants sur la tribune. Après avoir invité l’auditoire à une assemblée générale du personnel en grève, les manifestants sont repartis dans le calme, en chantant « On est là !... », ce qui leur a valu encore de nombreux gestes de sympathie.

Correspondant LO