Retraites : les militaires contre la réforme

22 Janvier 2020

La contestation contre la réforme des retraites touche bien d’autres milieux et professions que les transports.

Ainsi le Conseil supérieur de la fonction militaire, qui chapeaute 348 000 personnes, dit clairement non à la réforme, avec des arguments percutants… qui valent pour tout le monde.

Bien que le gouvernement prétende défendre les « spécificités fonctionnelles, opérationnelles », le Conseil supérieur redoute l’allongement de la durée du service et il est dit : « On ne veut pas se retrouver avec un régiment de combattants de 63 ans. » C’est tout aussi vrai pour nombre de professions dans le civil.

Par ailleurs, le Conseil supérieur stigmatise « le calcul des décotes qui peut se traduire par des abattements de l’ordre de 20 % […] et des décotes dissuasives pouvant aller au-delà de 60 % ». Et le Conseil proteste contre « la mise en place d’une règle de calcul assise sur l’ensemble de la carrière au lieu des six derniers mois. Cela engendrera une baisse des pensions. » Là aussi, c’est exactement la même chose pour tous les travailleurs.

Que va faire le gouvernement ? Probablement accéder, au moins en grande partie, aux réclamations des militaires, comme il l’a fait pour la police. Mais pourquoi pour les policiers, probablement les militaires, et pas les autres ?

André VICTOR