RATP : Ligne 8

22 Janvier 2020

Pendant plusieurs semaines, les conducteurs de la ligne 8 du métro, massivement en grève (90 %), ont cherché à étendre le mouvement en s’adressant à d’autres secteurs. Ils se sont rendus dans des centres commerciaux à Créteil et Bonneuil, dans le Centre hospitalier intercommunal de Créteil ou à l’université Paris 3, ainsi que dans plusieurs assemblées générales organisées dans des lycées du Val-de-Marne.

Ainsi, au lycée Jacques-Brel de Choisy-le-Roi, un conducteur a raconté comment le mouvement les avait transformés : « Grâce à la grève, on sait maintenant que ce qui est important, ce n’est pas un IPhone ou un écran plat, mais c’est la solidarité. Cette solidarité elle est en nous, c’est notre âme. » Il a ensuite ajouté : « Même si on ne gagne pas, on est fiers d’avoir relevé la tête. »

À Paris 3, un autre conducteur a rappelé que, derrière cette réforme, c’est tout un projet de destruction sociale qui est à l’œuvre. C’est contre tout cela, et pour une société solidaire, qu’ils se battent. Et, même si la plupart d’entre eux ont repris le travail après plus de 40 jours de grève, ils ne comptent pas en rester là : « Le combat n’est pas terminé, au contraire. Il y a des remous, des choses sont en train de se passer un peu partout, il ne faut pas lâcher l’affaire ! »

Jeudi 16 janvier, les conducteurs de la ligne 8 du métro, des enseignants et des agents territoriaux se sont retrouvés pour défiler ensemble.