Lycée Hélène-Boucher : violences policières

22 Janvier 2020

Vendredi 17 janvier au petit matin, la police est intervenue violemment au lycée Hélène-Boucher dans le 20e arrondissement de Paris.

Comme dans beaucoup d’établissements ce jour-là, dont le lycée Maurice-Ravel à quelques mètres de là, les lycéens organisaient un blocus à l’aide de poubelles disposées à l’entrée de l’établissement, dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites et le bac Blanquer. Appelée par la proviseure de l’établissement, la police est alors violemment intervenue, usant de gaz lacrymogènes, de coups de matraque et bousculant les lycéens.

Des jeunes sont de plus menacés par la direction de l’établissement de sanctions et d’exclusion pour avoir été présents lors de ce blocage.

Dès le midi, plusieurs dizaines d’enseignants du lycée et d’établissements voisins se sont retrouvés devant l’établissement avec des lycéens pour dénoncer les violences policières. La FCPE pour les parents d’élèves et de nombreux syndicats et associations se sont indignés. Lundi, une centaine de personnes, dont des grévistes du dépôt de bus Lagny situé à côté, se sont rassemblées pour exprimer leur solidarité avec les lycéens et affirmer que la répression, loin d’éteindre la contestation, ne fait que la renforcer.

Correspondant LO